La presse japonaise en parle

La presse japonaise en parle

            En 2017, Amon Miyamoto a fêté le 30ème anniversaire de sa carrière de metteur en scène et à cette occasion il a exprimé ainsi son sentiment : « Je sens comme si cela ne faisait que 3 ans, non pas 30 ans. Je ne suis pas encore assez profond comme metteur en scène. Je viens d’arriver à concevoir petit à petit la profondeur de ce métier. J’ai beaucoup à faire. J’espère que, dans 30 ans, à l’âge de 90 ans, je pourrai toujours travailler avec énergie. » (Tokyo Sport, le 15 juin 2017).

            Comme nous le montrent ses propos, Amon Miyamoto a une grande passion pour son travail, et son activité artistique brille par sa diversité – la comédie musicale, le théâtre, l’opéra, entre autres. Au Japon, il apparait souvent à la télévision et il collabore avec différents artistes. La presse japonaise n’est pas indifférente à son activité. Alors, comment parle-t-elle du Pavillon d’or, coproduction entre L’Opéra national du Rhin et le Niki-kai ? Un article électronique sur Spice rapporte en détail la présentation que Amon Miyamoto et le Niki-kai ont fait au Club des correspondants étrangers du Japon (Spice, le 23 juin 2017). Dans cette présentation, Amon Miyamoto parle de cette coproduction ainsi :

« Je suis fort honoré d’avoir l’occasion de mettre en scène un opéra japonais en France.  Lors de mon passage en France, je me suis rendu compte que l’on attend cette production avec une ferveur extraordinaire. Beaucoup de metteurs en scène importants ont travaillé à l’Opéra national du Rhin et l’idée de me compter parmi eux me rend un peu nerveux, mais en même temps cela m’encourage à faire un travail impressionnant. »

L’article nous fait également savoir l’importance de cette coproduction pour le Niki-kai comme pour Amon Miyamoto ainsi que l’intention de la directrice de l’Opéra national du Rhin, Eva Kleinitz. Celle-ci possède une connaissance fine du Japon et des réussites du metteur en scène au niveau international, telle que sa version de La Flûte enchantée de Mozart, accueillie chaleureusement en Autriche.

Ryuji Takano